Santé masculine

26 septembre 2017 A 14:09


Sildenafil dans la pratique urologique moderne

Sildenafil dans la pratique urologique moderne

Efficacité clinique du sildenafil

Le sildénafil est le médicament le plus étudié dans l'ensemble du groupe d'inhibiteurs de la phosphodiesterase de type 5. En outre, il s'agit d’un moyen de référence pour effectuer des études cliniques comparatives sur l'efficacité d'autres inhibiteurs de la phosphodiesterase de type 5. Europe-pharm.com vous explique comment le sildénafil est utilisé en urologie. 

Sildenafil a commencé à s’utiliser à la fin des années 1990, de sorte que l'expérience de son utilisation est de plus de 15 ans.

L'émergence du sildénafil a suscité un important nombre d'études cliniques dans ce domaine. Le terme «impuissance» a été remplacé par le terme «dysfonction érectile». Les études cliniques sur le sildénafil ont conduit à l'élaboration de nouveaux journaux et des questionnaires pour évaluer le statut de la fonction sexuelle masculine. L'analyse des paramètres démographiques des participants aux essais cliniques à grande échelle a permis d'identifier les facteurs de risque de la dysfonction érectile, ce qui a permis de comprendre les mécanismes de son développement. On a commencé d’accumuler des preuves que les troubles érectiles sont basés sur la nature somatique, et les problèmes psychologiques sont souvent secondaires aux lésions primaires des vaisseaux sanguins ou des nerfs. Les patients atteints de dysfonction érectile ont eu l'espoir d'une amélioration de la fonction sexuelle et, à l'heure actuelle, des millions d'hommes dans le monde sont revenus au sexe en raison de l'utilisation de ce médicament.

L'efficacité clinique du citrate de sildénafil a été testée dans de nombreuses études. L'une des plus grandes méta-analyses a combiné les données provenant de 11 études en double aveugle contrôlées par placebo qui comprenaient plus de 2500 patients atteints de la dysfonction érectile. Dans le groupe principal, une amélioration de l'érection a été notée chez 76% des patients comparativement à 22% dans le groupe placebo. L'efficacité de différentes doses du médicament était de 65% pour 25 mg, 74% pour 50 mg et 82% pour 100 mg. Le sildénafil à haute efficacité a été noté dans différents groupes d'âge. Dans la catégorie des patients de moins de 65 ans, l'efficacité du médicament était de 77,6% comparativement à 69,2% dans le groupe d'âge plus avancé. Selon les études, le médicament est efficace par rapport au placebo chez les patients souffrant des troubles d’érection, quelle que soit la cause de son développement et sa gravité.

Malgré l'efficacité élevée de la thérapie avec les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5, une certaine cohorte de patients reste, chez qui la prise de ce médicament ne conduit pas à une amélioration de l'érection. Parmi les raisons possibles, il y a une mauvaise consommation de médicament. Aux patients, en particulier au début du traitement, on devraiet recommander prendre du sildénafil à l'estomac vide au moins 30 minutes avant le début prévu des rapports sexuels. Les patients devraient être informés que l'effet du médicament se développe uniquement dans le contexte d'une excitation sexuelle adéquate. Dans de nombreux cas, le traitement devrait commencer par un dosage thérapeutique maximal de 100 mg, qui obtiendra le résultat maximal au début du traitement et inspirera confiance. En outre, des études ont montré que chez certains patients, l'effet maximal de sildénafil est atteint par la sixième-huitième prise.

Sildenafil dans le traitement des troubles érectiles après prostatectomie

La sélection efficace du traitement des troubles érectiles après prostatectomie est actuellement l'un des problèmes réels de l'urologie, qui est causé par l'augmentation du nombre d'opérations, le développement de méthodes d'épargne des nefrs fonctionnants, l'introduction de la robotique. De nombreuses études ont porté sur l'apparition des facteurs de risque de la dysfonction érectile après la chirurgie: type d'opération, l'âge du patient, l’état d’érection avant la chirurgie, les conditions socio-économiques (niveau d'éducation, le revenu du patient), le stade de la tumeur, la taille de la prostate , l'expérience d'un urologue.

Lors des études, on a montré que la thérapie sildénafil est efficace dans 71,7% des patients après une chirurgie préservatrice nerveuse bilatérale, dans 50% après prostatectomie unilatérale préservante les filets nerveux. Il a été démontré que l'une des caractéristiques de la dysfonction érectile après prostatectomie radicale est la possibilité d'une amélioration progressive de l'érection quelques années après l'opération, de sorte que le jugement définitif sur l'efficacité du suivi thérapeutique est à long terme.

E.K. Hong et al. ont observé 316 patients atteints d'une dysfonction érectile après une prostatectomie radicale. L'efficacité du sildénafil a été de 26% au cours des six premiers mois, de 36% de 6 à 12 mois, de 50% de 12 à 18 mois et de 60% de 18 à 24 mois après la chirurgie.

Pour prévenir le développement de la dysfonction érectile après une prostatectomie radicale, il est nécessaire d'utiliser à long terme des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5, et en particulier le sildénafil, à des doses thérapeutiques faibles. Les fondements de cette thérapie sont les données sur l'amélioration de l'écoulement sanguin dans les corps caverneux dans le contexte d'une prise continue de médicaments à long terme. H. Padma-Nathan et al. ont étudié l'efficacité du sildénafil dans la prévention de la dysfonction érectile après une prostatectomie radicale. Huit semaines après la cessation du traitement, 27% des hommes recevant du sildenafil et seulement 4% des personnes recevant un placebo ont rapporté une activité sexuelle normale.

La thérapie par le sildénafil peut être une méthode efficace pour prévenir la dysfonction érectile chez les patients après une prostatectomie radicale en raison de l'amélioration de l'apport sanguin de tissu caverneux, ce qui empêche le développement de modifications fibrotiques. Les mêmes principes sont basés sur l'utilisation à long terme du médicament à petites doses pour la réadaptation des patients après les opérations transurétrales et oncoproctologiques.

Sécurité du sildénafil

Le profil de sécurité est une caractéristique importante de tout médicament pharmacologique. Parmi les effets indésirables les plus courants avec le sildénafil, on trouve des maux de tête (7%), une rougeur du visage (7%), des étourdissements (2%), des troubles dyspeptiques (1,8%), une congestion nasale (1,4%) et un dysfonctionnement de la perception des couleurs (1,2%). Dans la plupart des études, l'incidence des événements indésirables et l'échec du traitement résultant étaient comparables dans les groupes recevant du sildenafil et du placebo. L'incidence des effets indésirables diminue avec la durée croissante du traitement. Dans une autre étude, l'incidence de tous les effets secondaires, à l'exception de la déficience visuelle et de la dyspepsie, a diminué au cours du traitement. Au début de l'étude, les maux de tête ont été signalés par 7% des patients et après 16 semaines - par moins de 1%. L'incidence des étourdissements a également diminué de 7% à moins de 1% et la congestion nasale - de 1,4% à moins de 0,5%. 

Sildenafil dans le traitement de la dysfonction érectile chez les patients atteints de maladies concomitantes

Un nombre significatif d'études ont examiné la sécurité du médicament en présence de diverses maladies intercurrentes chez le patient, ce qui distingue le profil de sécurité du sildenafil.

L'hypertension artérielle est un facteur de risque pour le développement de la dysfonction érectile. Selon les études, l'efficacité du sildenafil chez les patients atteints d'hypertension artérielle avec la dysfonction érectile est de 70% comparativement à 18% par rapport au placebo.

Diverses études ont noté l'efficacité du sildenafil dans le traitement de la dysfonction érectile atteiints de maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, les lésions de la moelle épinière, ainsi que chez les patients atteints de dépression. L'efficacité du sildenafil dans le groupe des fumeurs n'était pas statistiquement significativement différente de celle des non-fumeurs.

Habituellement, le traitement des troubles érectiles chez les patients atteints de diabète est une tâche difficile, alors que l'efficacité du médicament dépend des complications du diabète et de sa gravité. En l'absence de complications du diabète, les résultats du sildénafil ne diffèrent pas de ceux des hommes en général: l'efficacité de la thérapie dépasse le placebo de 4 fois.

Étant donné que l'effet principal du médicament est une réduction du tonus vasculaire, l'effet du sildénafil sur le système cardiovasculaire est suffisamment étudié. Les hommes participant à l'étude ont pris différents types de médicaments antihypertenseurs. La diminution la plus prononcée du pression artérielle s'est produite chez les patients qui n'ont pas pris de médicaments antihypertenseurs, ainsi que chez ceux recevant des antagonistes du calcium. Dans le même temps, dans aucun groupe, la réduction de la tension artérielle n'a été cliniquement significative. H.C. Hermann et al. ont étudié l'effet du sildénafil sur la tolérance à l'effort physique des patients atteints de maladie coronarienne. Les auteurs ont constaté que le sildénafil a un effet positif sur l'apport sanguin au myocarde.

Lors de la prise de sildénafil, il existe également une amélioration de l'hémodynamique dans le petit cercle de la circulation.

Possibilité d'admission du sildénafil à long terme

L'un des sujets les plus actuels de l'urologie moderne est l'étude de la possibilité à long terme d'une thérapie avec des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5. L'efficacité à long terme du sildénafil a été étudiée par F. Montorsi et al. On a interrogé 2 618 patients qui ont pris le médicament pendant 3 ans. Dans l'ensemble, 96% des répondants ont été satisfaits du traitement et seulement 1,6% ont cessé de le prendre en raison de sa faible efficacité.

La possibilité d'une utilisation à long terme de la drogue vous permet de compter non seulement sur la préservation de la fonction érectile, mais aussi sur la normalisation partielle des symptômes des voies urinaires inférieures. L'effet du sildénafil sur les symptômes du tractus urinaire inférieur a été étudié par K. Sairam. Un et trois mois après le début du traitement, il y a eu une réduction significative selon International Score Symptom Score et une amélioration de la qualité de vie, respectivement au degré d'amélioration de la fonction érectile. Les causes les plus probables de ces changements sont l'amélioration de la circulation sanguine dans le petit bassin et la normalisation de la fonction exocrine de la prostate.

La possibilité de s'habituer au médicament est également bien étudiée. Avec R. El-Galley et al., 82 patients ont été interrogés par téléphone deux ans après la prescription du sildenafil. Parmi les répondants, 41 (59%) ont continué à prendre le médicament. 37% des répondants ont augmenté la dose initiale du médicament en raison d'une diminution de l'efficacité. La réception a été interrompue en raison d'une diminution de l'efficacité chez 17% des patients. Les études de laboratoire ne confirment pas la présence de l'effet addictif lors de la prise de sildenafil. Ainsi, les données existantes ne confirment pas la présence de l'effet addictif avec une prise de médicaments à long terme.

Conclusion

Le sildénafil a été le premier médicament oral efficace à traiter les trubles érectiles. Avec son apparition, une nouvelle ère a commencé dans le développement de l'andrologie, qui ces dernières années est devenue une division indépendante de l'urologie moderne. L'efficacité clinique du sildenafil a été évaluée dans un grand nombre d'études menées dans de nombreux pays à travers le monde. L'administration du médicament conduit à une amélioration de la fonction érectile chez les patients d'âges différents indépendamment de l'étiologie, de la gravité de la condition. L'efficacité du médicament est à long terme: la grande majorité des patients continuent à prendre du sildénafil des années après le début du traitement. Les effets indésirables du sildénafil sont principalement de gravité modérée, et leur fréquence diminue avec le temps. Le sildénafil n'affecte pas négativement l'état du système cardiovasculaire. Le médicament améliore l'état fonctionnel de l'endothélium vasculaire, ce qui contribue à réduire le risque de développer des maladies cardiovasculaires. L'utilisation prolongée du médicament à petites doses a un effet positif sur la gravité des symptômes des voies urinaires inférieures. La possibilité de correction du dysfonctionnement endothélial avec l'utilisation de sildenafil sous forme de monothérapie ou dans le cadre d'un traitement combiné peut conduire à une augmentation des indications pour l'utilisation de ce médicament. L'apparition du nouveau sildénafil générique a considérablement augmenté la possibilité de traitement des patients souffrant du dysfonctionnement érectile.

Saviez-vous que...

Avec une longue réception, la fréquence des phénomènes indésirables du sildenafil ne dépasse pas celle du placebo.

Vous aimez ce texte? Partagez votre réaction!

Julien Dubois

Julien habite à Montpellier et écrit des articles pour Europe-pharm.com. Il est intéressant que Julien n'a pas d'enseignement médical mais il avait toujours envie d'écrire. Il s'occupe de sa santé de belle sorte, donc il veut communiquer son expérience à beaucoup de gens. Hormis le travail pour notre site il se passionne du sport surtout du football et du basket-ball, il mène son blog et écrit pour des journaux du sport. Comme Julien dit, il appartient aux gens qui ne peuvent pas se passer des aventures, c'est pourquoi il pratique des sports extrêmes comme le parachutisme et le bungy jumping. Mais il ne veut pas s'arrêter là, il aime à découvrir des nouveaux horizons de sa personnalité. Il consacre son temps libre à ses amis et à ses apparentés.

Suivez-nous