Santé masculine

20 février 2014 A 13:00


Médicaments génériques: faut-il s’en méfier?

Médicaments génériques: faut-il s’en méfier?

 

On peut dire que des médicaments sont des produits des plus démocratiques, achetés par tous, des personnes à faibles revenus aux milliardaires. Seulement il y a ceux qui peuvent s’acheter le vardénafil l’acide acétylsalicylique et d’autres se procurent du Levitra ou l’aspirine du laboratoire Bayer, et en fait tout cela est la même chose. A propos, la consommation annuelle de l’aspirine constitue plus de 50 millions de conditionnements.

 

Médicaments génériques: définition 

 

L’expression "des médicaments génériques" est entrée dans le vocabulaire des spécialistes relativement récemment. C’est une expression élégante qui se caractérise par une grande ampleur sémantique. Wikipédia donne la définition suivante: «Un médicament générique est un médicament identique ou équivalent à celui d'une marque (appelé médicament princeps), mais produit et vendu sous sa dénomination commune internationale (DCI, nom chimique de la substance) ou sous un nouveau nom commercial après expiration du brevet». Cela correspond en général avec la définition donnée par l’Organisation mondiale de la Sante: «Le terme de médicament générique doit s’entendre comme le médicament destiné à la substitution potentielle de médicament innovant. Il est produit sans brevet de société qui fabrique le médicament innovant et entre le marché après l’expiration du brevet ou d’autres droits exclusifs».

L’élaboration d’un nouveau médicament demande des investissements considérables et prend beaucoup de temps – de quelques cents de millions USD jusqu’au milliard et à peu près 10-15 ans. Il faut concevoir la formule de la substance active, et en plus projeter la technologie de la fabrication, mesurer l’efficacité et les effets secondaires tout d’abord par tests sur des cellules et puis sur les volontaires. Il faut aussi mener des campagnes de publicité appropriées. En général le brevet expire dans 25 ans, et pendant les 10-15 ans qui restent la société productrice doit rentrer dans ses frais et tirer des bénéfices. C’est pourquoi le prix des spécialités pharmaceutiques est très haut, mais la qualité est garantie.

 

Médicaments génériques: avantages

 

Le médicament générique coûte beaucoup moins cher. Le producteur de doit pas mettre à point la technologie de fabrication et dépenser trop sur la publicité et la promotion de marque: les mots qui se diffèrent des ceux qui sont déjà connus par quelques lettres sont perçus comme tout à fait nouveaux, et en plus, d’autres difficultés se posent. Il est naturel que les génériques coûtent considérablement moins cher que des spécialités, et ils se vendent plus vite. En fait, le médicament générique est une contrefaçon, mais légale et de haute qualité. Le producteur du médicament générique enregistre sa marque officiellement, et pour éviter l’action en atteinte aux droits d’auteurs, il change une ou deux lettres dans le nom de la marque ou bien place le nom de la combinaison chimique comme le nom du produit. Par exemple, l’entreprise Teva fabrique tel produit que Sildénafil qui est générique de Viagra® développé par Pfizer. Maintenant on peut trouver déjà le Sildénafil fabriqué par Pfizer. Le colosse pharmaceutique veut augmenter ses gains à l’aide de son propre générique qui se vend dans les quantités plus larges. Cela s’explique par le fait que tous les génériques de Viagra ne sont pas chers, contrairement au médicament princeps, donc ils sont disponibles pour larges catégories de consommateurs.

Des sociétés qui produisent des spécialités pharmaceutiques acceptent mal l’introduction des médicaments génériques. Parfois pour augmenter ses gains, des producteurs externes change un peu la technologie, ce qui peut diminuer l’efficacité et causer dommage au renom de la société. En plus, quand des nouveaux médicaments du même groupe entrent le marché – même s’ils sont plus efficaces et caractérisés par moins d’effets secondaires indésirables – les malades consomment des génériques qui sont moins chers

Il faut distinguer les génériques d’une part et des copies et contrefaçons au sens propre de l’autre. Des copies ce sont des médicaments qui sont fabriqués dans les conditions d’atteinte de brevet. Autrement dit, c’est le piratage, comme des films et programmes informatiques. En ceux qui concerne la contrefaçon, la substance active est remplacée par d’autre, moins efficace et moins chère, ou bien tout à fait neutre comme la craie, bicarbonate de sodium, etc. Part de médicaments génériques sur le marché constitue près de

- 95% en Europe Orientale;

- 10-15% aux Etats-Unis;

- 25-30% au Japon;

- 35% en Allemagne;

- 50% en France;

- 55% en Angleterre;

- 60% en Italie;

- 64% au Canada.

Donc, il ne faut pas se méfier des médicaments génériques. Il est à prendre en considération que, par exemple, Viagra generique contient la même substance active que le médicament princeps (spécialité pharmaceutique). Il se distingue du médicament princeps par des substances auxiliaires (excipients, charges, préservateurs, agents colorants, etc.); et aussi le processus technologique de fabrication des génériques est différent.

On peut donner des conseils généraux concernant l’achat des médicaments:

1.Achetez des médicaments dans les grandes pharmacies. Là, des professionnels vous serviront. Le cas échéant, ils vous donneront une consultation compétente. Et là, on risque moins d’acheter la contrefaçon. 

2.Faites attention à la présence de fiche posologique. La fiche doit être imprimée sur le papier de bonne qualité en caractères bien lisibles, et l’adresse de producteur avec le téléphone de contact doit être mentionnée.

3.N’économisez pas sur votre santé. Après avoir ménagé quelque somme, vous risquez de dépenser des milles pour rétablir votre santé. 

On vous souhaite de la bonne santé et que vous achetiez moins de médicaments. 

Saviez-vous que...

Pendant la grève générale au Venezuela dès le 02.12.2002 jusqu'à 02.02.2003 la consommation de Viagra dans ce pays a augmenté. Venezuela a pris la troisième place dans l'achat mondial bien qu'en termes de population le pays occupe la 45-ème place.

Vous aimez? Dire à ce sujet!

Cristine Berton

Christine travaillait comme pharmacien aux pharmacies de Paris. Elle est assez expérimentée dans ce domaine. Maintenant elle travaille pour Europe-pharm.com où elle publie ses articles. Son temps libre est entièrement consacré à ses filles et aux promenades en plein air. Comme un vrai professionnel, Christine mène une vie saine et veut y habituer ses enfants et lecteurs. C'est pourquoi ses articles sont toujours si populaires chez les Internautes sur le site Europe-pharm.com . Maintenant Christine habite à Paris et travaille dans l'hôpital. Elle publie aussi des atricles sur la santé dans les revues différentes. Ses confrères estiment le professionnalisme de Christine Berton dans le métier.

Suivez-nous