Sexualité

28 janvier 2015 A 9:26


10 fonctions de l

10 fonctions de l'organisme humain qui sont gardées même après la mort

Le corps humain est une création merveilleuse de la nature, un système biologique unique. Ce système tout simplement frappe l'esprit par son unicité et l'exhaustivité.

L'une des questions principales de nos lecteurs qui n'ont aucun rapport à la médecine et à la science devrait être la suivante: quels sont les changements dans notre corps quand on meurt? Et qu'est-ce qui, au contraire, ne change pas? Est-ce que tous les fonctions et mécanismes vitaux cessent de fonctionner à l'arrivée de ce processus biologique irréversible?

Donc, nous vous offrons quelques faits intéressants sur les fonctions du corps humain qui ne s'arrêtent pas après quelques heures ou même quelques jours après la mort.

Fonctions du corps humain qui persistent après la mort

1. Fertilité

En temps de la mortalité accrue des femmes, qui portaient un bébé, après la mort d'une femme enceinte, un bébé (mort, bien sûr) pouvait du corps de sa mère. A cause de l'accumulation de gaz à l'intérieur du corps et de la détente des tissus de l'utérus une sorte d'«éruption» se produisait et comme résultat  foetus mort sortait du corps de la mère. Ces cas ne sont pas fréquents, mais documentés.

2. Vocalise

Les composants principaux du corps humain, sont des liquides et des gaz. Les bactéries et les micro-organismes qui participent dans le processus de la décomposition des restes humains, augmentent la part du gaz dans le corps. Il est naturel que la rigidité cadavérique s'étend aux cordes vocales. Eh bien, comme l'un des moyens de sortir pour la gaz dans notre corps est la trachée, la preuve de l'interaction de ces facteurs peut servir de sons effrayants en provenance des morts: gémissements, des cris, des sifflets et autres.

3. La contraction musculaire

Malgré la cessation de l'activité cérébrale, une partie du système nerveux continuer à travailler à fond. Par conséquent, on peut observer la contraction musculaire, ce qui signifie que la transmission de l'influx nerveux dans certaines parties de la moelle épinière continue. Ce qui est la cause des spasmes et des crampes musculaires visibles.

4. L'érection et l'éjaculation

En raison de la longue position d'immobilisation du système musculo-squelettique, le sang, préalablement transporté par le système circulatoire dans le corps, s'accumule dans les parties inférieures du corps. La relaxation musculaire s'arrête après la mort et des ions de calcium activent certaines cellules musculaires. Les cellules qui ont épuisé leur énergie, perdent ces ions. La perméabilité membranaire est augmenté après la mort, et les muscles se contractent. En bref, l'érection assez stable se produit... N'oublions pas également qu'en raison de la contraction des muscles, l'éjaculation peut également se produire. Toutefois, ce processus est temporel, et puis vient inévitablement rigor mortis.

5. Digestion

À la survenance de la mort biologique, les processus métaboliques ne s'arrêtent pas immédiatement. C'est pourquoi les bactéries intestinales ne cessent pas leur existence. 

6. L'excrétion

Au cours de la tension nerveuse, le corps est capable de se débarrasser des produits finaux du métabolisme. Comme mentionné ci-dessus, le métabolisme ne s'arrête pas immédiatement. Excrétion est provoquée par les gaz internes, et les muscles du sphincter anal se détendent en provoquant la défécation.  

7. La croissance des cheveux et des ongles

Malgré la fin du fonctionnement des tissus nécessaires à la croissance des cheveux et des ongles, ces derniers continuent de croître. L'explication scientifique de ce phénomène est assez simple. Avec la perte d'humidité, la peau se déshydrate, en exposant les cheveux, tout en raison d'une illusion optique les ongles également semblent plus longs.

8. La miction 

Contrôle de la miction se réalise par les lobes frontaux du cerveau. Avec la mort la désactivation de ces sites survienne. Les lobes frontaux du cerveau qui sont responsables de la conservation des contractions musculaires du sphincter de la vessie ne fonctionnent plus, entraînant une détente des muscles et une miction involontaire.

9. L'activité du cerveau 

Beaucoup de gens savent qu'après la destruction totale du cerveau le maintien artificiel des fonctions de base de l'organisme tels que l'activité respiratoire, le rythme cardiaque en utilisant le réanimation est possible, ce qui crée un «semblance de vie». Cependant, le traitement de ce type de coma est inutile. Dans le cas d'arrêt cardiaque le système nerveux centrale conserve son activité pendant un certain temps. Pour cette raison, les gens peuvent souvent produire des actions les plus simples, même après un arrêt cardiaque.

10. La croissance des cellules de la peau

Une autre preuve du fait que les différentes parties du corps meurent à des vitesses différentes. Après l'arrêt de la circulation du sang, la mort cérébrale se produit presque immédiatement. D'autres cellules du même organisme peuvent fonctionner en présence de soins continus.

Quelle est bien la différence entre le coma et la mort?

Dans la partie précédente de cet article, on évouait souvent les notions de coma et de la mort.

Notre conscience accepte le plus simplement les notions concrètes et déterminées. Si on est vivant, on est vivant, et la mort c'est la mort. C'est pourquoi quand la situation n'est pas claire, comme dans  le cas de la mort apparente (pas d'indices de la vie chez un être, mais on peut encore le ramener à la vie), de tels cas suscitent à juste titre plus d'intérêt.

Quelles sont donc des différences entre ces deux conditions?

La mort apparente est une condition d'organisme humaine, quand les indices principaux de vie sont absents: pas de respiration, les fonctions cardiaques cessent s'arrêtent, pas de signes visibles d'activité du système nerveux central. En bref, on est inconscient. Cette condition comme tell peut sembler inexplicable. Cependant, si l'on l'analyse comme une étape de processus complexe, elle sera plus compréhensible.

La mort apparente est donc une troisième étape de processus de la mort, et cette étape est logiquement liée avec les étapes précédentes.

La première étape de processus de la mort, c'est la condition de préagonie, quand le sujet éprouve de la faiblesse. L'état confusionnel de la conscience est constaté, aussi comme la cyanose. La notion de cyanose désignifie que la peau devient bleutée parce que le sans se désoxygène. Lors de la préagonie, il devient difficile de mesurer la tension artériele. Le pouls est faible ou absent.

La deuxième étape du processus de la mort, c'est l'étape agonale, connu aussi comme l'agonie. C'est le temps d'activisation brusque de presque tous les sustèmes d'organisme. Pour l'organisme c'est la tentative finale de revenir à la vie. Les symptômes les plus évidents de l'agonie, c'est la respiration sifflante et peu profonde. Dans la plupart des cas on est déjà inconscient car l'activité du système nerveux central est profondément troublée, mais des courtes périodes sont possibles quand on reprend conscience. 

La mort apparente constitue la troisième étape du processus. C'est quand l'organisme capitule pratiquement et commence à arrêter ses 'équipements de survie'. Cette étape ne dépasse normalement pas 5 minutes. Pour les médecins, c'est la dernière chance de ramener le sujet à vie. C'est pendant ces 5 minutes que les cellules de l'organisme consomment les stocks de l'oxygène.

Dans ces 5 minutes, les cellules les plus 'avides' de l'oxygène, commencent à se détériorer. Après cela, il est pratiquement impossible de ramener le sujet à vie. Cela signifie l'arrivée de la quatrième étape de processus de mort, quand ce processus devient irreversible – c'est déjà la mort biologique.

Quelle est donc la différence entre la mort apparente et le coma?

On voit souvent la fausse identification de la mort apparente comme une autre condition de l'organisme humain, connu comme le coma. Ce sont des conditions qui ont vraiment des points communs mais qui ne sont tout de même pas identiques. 

Coma est tout d'abord la condition pathologique de l'organisme, quand le problème principal est la dépression progressive des fonctions du système nerveux central. Le sujet de répond pas aux stimulations exogènes. Il est inconscient. Le coma peut encore mener aux détériorations de l'activité cérébrale.

Au stade initial, le coma peut être un des indices de la mort apparente. Cependant, la mort apparente – contrairement au coma, - c'est pas seulement l'inconscience prolongée, mais aussi l'arrêt des contractions cardiaques et de la respiration.

Dans le coma, le sujet, et restant inconscient, garde la capacité instinctive de réspirer, et le cœur ne cesse pas de battre, ce qui se voit par la présence de pouls. Assez souvent, quand le sujet sort de la condition de la mort apparente, grâce à la réanimation, il peut entrer en état de coma. Dans ce cas, il faut attendre des indices pour vérifier si les soins intensifs sont arrivés à ramener le sujet d'état de la mort apparente avant que les fonctions cérébrales ne soient troublées.

Comme on voit, la mort n'est pas toujours un phénomène de nature brusque et instantannée. Ce processus se compose des étapes, et pratiquement à chaque étape (sauf la dernière) on a l'espoir. Pour vivre et vivre longtemps, on peut effectuer quelques pas simples, dès maintenat. Par exemple, on peut arrêter de fumer. Pour quitter cette mauvaise habitude qui détermine directement l'espérance de vie, vous pouvez avoir recours au Zyban ou autres moyens pour arrêter de fumer.  

Saviez-vous que...

Le coma dure généralement pas plus de quelques semaines (bien qu'il existe des types de coma, lorsque le patient reste dans le coma pendant plusieurs mois et parfois des années). La durée record du coma pour aujourd'hui est 37 ans.

Vous aimez? Dire à ce sujet!

Eric Vigier

Eric est né à Strasbourg où il a accompli ses études supérieures à la Faculté de Médecine à l'université de Strasbourg. Dès son enfance il avait un rêve: il voulait aider les gens, et il a réalisé son rêve ayant devenu le médecin. Maintenant il travaille sur notre site en pigiste et publie des articles concernant des sujets différents. Les amis d'Eric l'estiment comme un homme sincère et candide. Il passe son temps libre avec sa famille. Il se passionne de la littérature aussi: dès son enfance il écrit des petites nouvelles qui était publiées aux revues d'école et d'université.

Suivez-nous