Sexualité

13 mai 2015 A 0936


Secrets et techniques de bondage érotique

Secrets et techniques de bondage érotique

 

Le bondage est un noble art de contrainte appliqué afin de diversifier la vie sexulle. On associe souvent le bondage et discipline, mais le bondage n'en est pas limité.

Cette technique sexuelle excite la plupart des gens mieux que le Levitra ou le Viagra en ligne, mais ils ont parfois peur d'essayer l'un moyen aussi comme l'autre. En réalité, le bondage est une pratique assez innocente de réaliser son énergie et son agressivité sexulle qui autrement ne trouvent pas d'incarnation. D'ailleurs, les tecnhiques de bondage sont efficaces pour l'excitation de partenaire et pour son orgasme: quond on est privé de la liberté des mouvements, on se concentre plus sur les sensations de son corps, et ainsi l'orgasme est plus intense. Comme Havelock Ellis a écrit, 'Quand on empêche l'activité musculaire, l'excitation s'intensifie et le résultat – l'orgasme long et lent – est une sensation unique'.

Bondage contient beaucoup de techniques, telles ques la traditions de bondage shibari soit bondage japonais.

C'est donc un bon moyen d'explorer sa sexualité et de mieux se complrendre. Le bondage est bon pour ceux qui n'ont pas peur de leurs désirs cachés.

 

Des fantasmes concernant le bondage font la source inépuisable de la littérature et du cinéma pornographique. La plupart de ces ouvrages peut satisfaire nos instincts primitifs, mais on ne recommande pas de les appliquer dans votre vie sexuelle quotidienne. Cette littérature est un substitut des sensations réelles cherchées par les gens qui sont excités par l'agressivité ou par ceux qui ont besoin d'illusion de la violation pour qu'ils puissent s'allonger sur le dos et s'envoyer en l'air.

 

En tel ou en tel point, chacun(e) possède plus ou moins ces désirs et la volonté de 'posséder' (au moins symboliquement) ou d'être possédé(e).

 

Pourquoi les partenaires pratiquent-ils les techniques de bondage?

 

Pour la plupart d'hommes, les seuls mots 'bondage' et 'discipline' font l'effet torride quand ils sont en position de domination et aussi quand ils sont objets de bondage érotique (l'objet de bondage érotique a l'air sexy et se sent sexy).

 

Pour des amateurs de cette pratique, indépendamment de leur sexe, il est nécessaire de s'y préparer, surtout s'ils ont peur de l'agressivité symbolique qui y est présente. 

Les femmes ont parfois besoin de se sentir 'vaincues'.

Le but principal du bandage érotique c'est fixer les pieds et les bras de votre partenaire par les attachements, et de les lier étroitement, pour que le partenaire ne puisse pas s'échapper, et puis l'amener à l'orgasme.

C'est une expérience très excitante pour les deux partenaires, et d'ailleurs pour certaines personnes c'est le seul moyen d'orgasmer.

De temps en temps, on peut ajouter ces jeux aux autres jeux érotiques, comme on peut embrasser le partenaire attach, le masturber ou bien tout simplement l'exciter. Ces jeux s'appliquent surtout bien pour l'excitation presque insupportable (bondage agit parfois mieux de Viagra ou Kamagra) accompagnée par des effleurages lents. La 'victime' n'est absolument pas en mesure de contrôler ce qu'elle subit – le rythme ou la méthode de stimulation. Pour l'homme, s'il est une partie active du processus, c'est un moyen de 'torturer' le vagin de sa partenaire aussi longtemps qu'il le veut.

 

Comment organiser la situation du bondage érotique

 

Des partenaires expérimentés et décomplexés définissent tout d'abord la situation quand on peut jouer avec le bondage érotique. Cette pratique est plutôt naturelle quand le femme aime résister, de manière qu'elle veule éviter l'intimité. Ainsi, elle peut insinuer qu'elle veut qu'on l'attache.

 

Un scénario coquin pour un homme: il se réveille pour apprendre que la femme l'avait 'capté' et est maintenant en train de l'attacher. Parfois il est déjà trop tard de résister (certains hommes dortent si profondément que la femme peut aller plus loin sans l'eveiller).

 

Il est assez efficace de dresser un embuscade pour une partenaire qui sort de la salle de bains, comme dans ce cas elle n'attend pas de l'attaque et résistera donc moins.

 

Cela va sans dire, mais on mentionne ici tout de même, que le bondage érotique est un jeu qui doit donc se dérouler sans douleur  et sans danger potentiel pour les deux partenaires.

 

Techniques de bondage

 

Sur tout lits à quatre pieds vous pouvez attacher votre partenaire par des mains et par des bras, comme s'il était crucifié. On peut lui mettre un coussin sous le dos. C'est une méthode traditionnelle des  maisons de rendez-vous. Cette méthode ne nécessite pas ni compétences ni préparations spéciales.

 

Avec quoi s'attache-t-on?

 

Des goûts se diffèrent ici. On y applique des rubans, des ceintures, des bas et des collants. Et, bien sûr on a le bon choix des cordes spécialement conçues pour ces buts, disponibles dans les magasins pour les adultes.

Les femmes qui sont physiquement moins fortes que les hommes et peuvent ainsi avoir des difficultés de faire le noeud suffisamment régulier, peuvent se servir des courroies aux agrafes.

 

Pour ligoter votre partenaire, vous pouvez aussi vous servir des montants de lit. Parfois il suffit de ligoter les bras, mais pour aller plus loin, on peut aussi attacher et immobiliser les chevilles.

 

Menottes sont faciles à utiliser, et d'ailleurs elles permettent d'immobiliser vite votre partenaire, mais elles aussi peuvent faire du mal.

 

Il y a aussi ceux qui aiment avoir les yeux bandés.

 

Bondage shibari: qu'est-ce que c'est

 

La technique japonaise de shibari mérite la mention plus détaillé. Le bondage shibari est un bondage japonais. Le but est de ne pas seulement immobiliser votre partenaire mais de créer de son corps  un objet d'art unique qui communique sa propre sensualité et en même temps le regard individuel du maître sur son objet. Le mot clé ici la confiance. Le bondage shibari c'est le risque de traumatisme comme la femme est totalement immobilisée par des cordes et des noeuds. L'homme doit donc être expérimenté, comprendre bien l'anatomie individuelle de la femme et prendre en compte des limites d'admissible.

 

Voici des témoignages de ceux qui ont essayé le bondage shibari 

 

Simon, 43

 

Mon histoire avec shibari a commencé il y a assez longtemps: en 2008 ma femme m'a confié que le sadomasochisme l'excite. J'étais choqué. Auparavent, je n'étais aucunement engagé dans cette culture, mais maintenant j'étais intéressé et j'ai décidé d'étudier ce sujet. Je n'aime pas faire du mal aux femmes, mais je ne voulais non plus décevoir ma femme. J'ai lu beaucoup de sources et j'ai appris que le BDSM est une culture qui offre beaucoup de pratiques – des plus dominantes jusqu'aux plus douces. J'étais donc déjà plus disposé à essayer de ligoter ma femme. Et puis j'ai trouvé des photos de shibari et j'en étais subjugué. C'était très beau et j'ai décidé de créer quelque chose de pareil. On est divorcé maintenant, moi et ma femme, mais shibari reste dans ma vie.

Je me souviens de ma première expérience. Après avoir regardé les photographies de shibari, j'ai me suis décidé finalement. Cela m'était très difficile techniquement car je n'avais absoluement pas d'expérience. Des cordes étaient trop rigides. Tant bien que mal, je l'ai ligoté. J'étais plutôt déçu: elle était là, ligotée, mais je ne savais pas comment faire ensuite. Il était un peu drôle pour moi de faire l'amour avec elle: c'était ma femme et je pouvais le faire avec elle sans bondage...

Puis je ne touchais des cordes pendant une années – j'étudiais plus profondément le sujet. Et puis j'ai compris ce que c'est que le bondage shibari et qu'est-ce ça peut m'apporter. Pour moi le bondage shibari c'est un moyen le plus simple d'établir les rôles dans le couple et de définir néttement les identités de l'homme et de la femme.

Quand on n'a pas trop de temps pour des jeux, le bondage shibari est un moyen le plus rapide de passer directement à l'essentiel. J'applique le bondage shibari comme des préliminaires au sexe 'animal'.

 

Julie, 27

 

Quand je subis le bondage shibari, j'éprouve l'éventail des sensations qui sont difficiles et formuler: c'est en même temps ma vulnérabilité et la sensation d'être protégée par un homme. Et aussi je sais que c'est beau à regarder – un facteur très important aussi. Quand j'ai essayé le bondage shibari pour la première fois, c'était magique: comme si je m'étais envolée en l'air. Je me sentais absolument libre.

 

Cathérine, 23

 

J'ai trouvé des photos de bondage japonais shibari, et j'ai voulu moi aussi me sentir belle. C'est pas qu'en général je ne me trouve pas belle. Mais avant le shibari j'étais trop timide quand je me retrouvais nue avec mon homme. Et avec shibari j'ai compris que le corps nu – mon corps nu – c'est très beau. On a fait des photos de moi ligotée et j'ai vu comme je suis belle. J'ai découvert ma beauté et mon magnétisme, au niveau des attouchements... C'était l'explosion des nouvelles émotions: la liberté, la pureté, la concentration sur mon corps et sur mon homme. Tout s'ecliple et nous deux restons tête à tête. Je peux dire qu'on s'entend mieux avec mon mari maintenant. Je le comprends intuitivement. Est-ce que c'est shibari? Je ne sais pas mais j'aime beaucoup ce que cette pratique me donne.

 

Le bondage shibari n'est pas une seule technique de ligotage mais une des plus populaires. Le volume de cet article ne permet pas d'exposer le sujet de bondage japonais en détail, mais vous pouvez trouver toutes des photos et des instructions sur Internet.

 

Faut-il se servir de bâillon?

 

Généralement, il ne faut pas mettre le personne ligotée en état où il ne peut pas communiquer avec son partenaire. Parfois on a besoin d'informer le partenaire que les attachement font du mal ou qu'on dépasse les limites. Pour ces raisons il faut que la communication soit possible.

Si vous voulez absolument avoir recours au bâillon, opter pour ceux qui sont offerts dans les sex-shops. N'essayez pas de faire des bâillons des vêtements, tissus et d'autres objets d'usage quotidien.

Tout ce que vous mettez dans la bouche de votre partenaire doit être solide et facile et retirer. Le bâillon ne doit pas empêcher la respiration.

 

D'autres astuces pour le bandage érotique réussi

 

Il faut avoir le safe word défini préalabelement. Mais il ne faut pas  s'en abuser. Si on évoque le safe word sans qu'il soit indispensable lors des jeux érotiques, on peut punir le partenaire par des orgasmes forcés complémentaires.

 

Moyens de sécurité pour le bandage érotique

 

Voici des certaines règles simples et pratiques:

 

1. Il ne faut rien attacher au cou du partenaire, mais si c'est lui qui vous en prie.

2. Il ne faut pas mettre dans la bouche de partenaire rien de moelleux et souple, rien de ce qui puisse glisser dans sa gorge. Il faut qu'on puisse retirer facilement tout ce qu'on met dans la bouche de partenaire.

3. Il ne faut jamais laisser seul le partenaire ligoté même pour le peu de temps. Soyez prudent(e) de ne pas s'endormir sans avoir rendu votre partenaire libre.

4. En tout cas, il ne faut jamais laisser le partenaire ligoté pour plus d'une demi-heure.

5. Il ne faut appliquer le bondage érotique qu'avec des partenaires que vous connaissez bien.

 

Les pratiques de bondages comme les jeux sexuels ne doivent pas être douloureuses ni dangeureuses. Certes, ce jeu doit être symboliquement agressif, mais en général les sensations doivent être agréables.  

 

Il est à mentionner que de telles pratiques nous aident de combattre les tabous culturels concernant des plaisirs charnels.

 

Si vous n'avaiez été pas trop brutal ou maladroit, des empreintes des cordes sur le corps disparaissent dans 3-4 heures (en fonction d'intensité individuelle de la circulation sanguine dans le corps).

Indépendamment de votre sexe, vous pouvez être symboliquement brut, tout en demeurant élégant et raffiné, sans devenir malin ou obstiné.

Comme dans tous les jeux érotiques, ici la bonne proportion importe de la brutalité et de la tendresse. 

Saviez-vous que...

La tradition de shibari s'est enracinée dans le quotidien du Japon lors d'époque d'Edo (1600-1868). Il y avaient même des installations dans le théatre, quand on ligotaient les jeunes filles aux yeux des spectateurs.

Vous aimez? Dire à ce sujet!

Julien Dubois

Julien habite à Montpellier et écrit des articles pour Europe-pharm.com. Il est intéressant que Julien n'a pas d'enseignement médical mais il avait toujours envie d'écrire. Il s'occupe de sa santé de belle sorte, donc il veut communiquer son expérience à beaucoup de gens. Hormis le travail pour notre site il se passionne du sport surtout du football et du basket-ball, il mène son blog et écrit pour des journaux du sport. Comme Julien dit, il appartient aux gens qui ne peuvent pas se passer des aventures, c'est pourquoi il pratique des sports extrêmes comme le parachutisme et le bungy jumping. Mais il ne veut pas s'arrêter là, il aime à découvrir des nouveaux horizons de sa personnalité. Il consacre son temps libre à ses amis et à ses apparentés.

Suivez-nous