Sexualité

05 août 2012 A 12:25


L

L'éthique sexuelle: les aspects religieux et moraux du sexe.

 

L'éthique sexuelle est une catégorie de l'éthique abordant le domaine de la vie sexuelle d`une personne. L'éthique sexuelle varie considérablement en fonction de la religion acceptée dans une société concrète. 
Le monde moderne globalisé sous-entend des voyages, des déménagements. En conséquence, augmente la quantité des relations sexuelles entre les représentants de diverses cultures et religions. Sans connaître les particularités d`une autre culture, on peut offenser son interlocuteur par hasard, sans le souhaiter. Ou comprendre de manière incorrecte un signal qu`on vous a donné. Nous ferons un petit exposé sommaire de principales différences interculturelles et interconfessionnelles de l'éthique sexuelle pour nous faire une idée sur une attitude à adopter dans le cas d`une communication avec un représentant d`une autre religion. 
L'éthique sexuelle européenne représente la fusion des deux systèmes moraux – du système biblique et de celui de la Grèce ancienne. Le système biblique représente un certain ensemble de règles, donné à l`homme par le dieu, dont la violation est un péché grave qui entraîne de sérieuses conséquences. Ces règles ne sont pas passibles de la discussion. Leur exécution exacte sans discuter et les doutes est la moralité même; celui qui respecte ces règles est "bon", celui qui les viole – "mauvais". La législation de la Grèce Ancienne, était créée par l'idée des citoyens et ne prétend pas à l'origine divine. En observant des règles bien définies, des gens étaient considérés comme «de bons citoyens». De plus, l'éthique sexuelle de la Grèce ancienne impliquait les idéaux hédonistes. On goûtait la vie, on aimait a procurer et obtenir du plaisir. C'est ici que le culte du plaisir d'aujourd'hui est enraciné, et pour cette raison partiellement on voit aujourd'hui le sexe comme un des palisirs principaux, et c'est pourquoi on est tellement affligé quand on perd la capacité de faire l'amour. Justement pour cette raison des médicaments du type de Viagra et Cialis sont tellement populaires: les gens sont en quête constante vers le plaisir. 
L'éthique sexuelle bouddhique est tout à fait différente. Le bouddhisme considère la vie comme une existence difficile, pleine de souffrances. Mais ces souffrances ont une cause, que nous pouvons éliminer. Il y a des modèles définis de la conduite, qui sont le gage des souffrances inévitables. En conséquence, si nous ne voulons pas souffrir, nous devons éviter ces modèles de la conduite, mais si nous les acceptons - ok, c'est un choix personnel dont chacun a le droit. On ne doit donc pas faire de mal non parce que quelqu`un a défendu de le faire et attend de nous une soumission sans question,- cela doit au contraire être le résultat d`un choix délibéré. Les doctrines bouddhiques nous aprennent que dans la perspective à long terme le résultat de nos actions se fera sentir sur nous inévitablememt. 
Dans l'éthique sexuelle bouddhique la motivation sexuelle occupe une place importante. Quelques simples exemples. Si nous faisons l'amour à cause d'un fort désir, de colère ou d'affection, cela exercera une influence destructive sur nous. Si nous faisons cela, puisque autrement nous ne pouvons pas nous endormir, c'est neutre. Mais si nous faisons l'amour avec une personne convenante pour manifester de l'amour et lui faire du plaisir, cela aura un résultat positif. Pour comprendre des finesses, il faut certainement faire connaissance avec le bouddhisme de plus près. On condamne aussi le sexe avec un partenaire de l`autrui: si nous avons un partenaire, et nous faisons l'amour avec –un autre, dans le futur nous aurons des complexités avec le nôtre, et nous lui faisons du mal. Si dans une telle situationon n`a pas de partenaire, tout simplement on fait l`amour avec le partenaire d`autrui– dans le futur, quand un partenaire constant apparaîtra, il vous trahira etc.
En tout, on peut dire que l'éthique sexuelle bouddhique est pointée vers la minimisation des problèmes et des souffrances par voie de l'élimination de la conduite incorrecte. 
Le judaïsme étonne par son attitude libérale vis-à-vis du sexe, ce qui  n`est certainement pas un trait caractéristique des religions monothéistes. Les organes génitaux n'étaient jamais considérés en tant que quelque chose d`indécent, puisque Dieu a créé un homme à son image. Selon plusieurs sources, les Juifs n'étaient jamais enclins à croire que le mariage n`a qu`un seul but – celui de la procréation. Le plaisir du sexe a une valeur en soi, mais puisque l'on donne à la famille le sens religieux supérieur, - le sexe doit avoir lieu seulement dans le mariage. Le Talmud permet à la femme de refuser d`avoir un rapport sexuel avec son mari, si elle ne veut pas, ainsi qu`il lui permetd`être active sur le plan sexuel. Dans la vie sexuelle des Juifs de pareilles restrictions ne sont pas prévues, on admet le sexe anal oral, mais on sous-entend que l`éjaculation se passera seulement au vagin. La femme peut divorcer avec un impuissant, ou dans le cas où son mari la néglige sexuellement. La même chose pour l`homme. Le judaïsme condamne l'adultère, l'inceste, la contrainte à la prostitution, l'homosexualisme. 
Les doctrines chrétiennes, au contraire, s'expriment bien souvent de manière très négative sur le sexe, ou passent le sujet sous silence. On salue la chasteté comme la possibilité d'éviter le péché, on condamne le sexe en dehors du mariage, l'homosexualisme et la masturbation. Le catholicisme condamne le divorce (hormis de très rares exceptions), ainsi que la contraception. En 1987 l'église s'est exprimée contre la plupart des méthodes de la lutte avec la stérilité : contre la maternité de substitution, la fécondation artificielle et la fécondation extracorporelle. 
L'Islam n'encourage pas le célibat, mais a une attitude favorable à l`égard de plusieurs aspets du sexe. Il y a cependant beaucoup de nuances en rapport avec la discrimination des femmes, y compris, la discrimination sexuelle. Ainsi, dans certains pays musulmans on enlève aux femmes le clitoris jusqu'au aujourd`hui. Les hommes peuvent avoir quatre femmes. Le divorce est admissible. La trahison au mari dans certains pays est châtiée par la mort.
Et l'hindouisme considère la sexualité comme unbe forme de l'énergie spirituelle. "Kama-Soutra", dans lequel on décrit en détail des poses qu`on peut prendre pour faire l`amour, était écrit par un ecclésiastique. Certains disciples de l'hindouisme élisent une autre voie sous-entendant la continence pendant certaines périodes de la vie. Cependant, la plupart des serviteurs du culte hindouistes se marie. 
Avant de communiquer avec un représentant d'une autre religion, faîtes un petit effort et étudiez plus en détail des particularités de sa religion. Cela vous aidera à atteindre une communauté d'esprit avec votre partenaire sexuel.

Vous aimez? Dire à ce sujet!

Cristine Berton

Christine travaillait comme pharmacien aux pharmacies de Paris. Elle est assez expérimentée dans ce domaine. Maintenant elle travaille pour Europe-pharm.com où elle publie ses articles. Son temps libre est entièrement consacré à ses filles et aux promenades en plein air. Comme un vrai professionnel, Christine mène une vie saine et veut y habituer ses enfants et lecteurs. C'est pourquoi ses articles sont toujours si populaires chez les Internautes sur le site Europe-pharm.com . Maintenant Christine habite à Paris et travaille dans l'hôpital. Elle publie aussi des atricles sur la santé dans les revues différentes. Ses confrères estiment le professionnalisme de Christine Berton dans le métier.

Suivez-nous